SURVAP

l'association des habitants des Pâquis

Les dealers - petits revendeurs de drogue postés au coin des rues - sont une triste caractéristique du quartier des Pâquis, qui contribue à sa stigmatisation. Il va sans dire qu'il s'agit d'un commerce illégal, partie visible de trafics bien plus vastes, liés au crime organisé, et qui relèvent de ce fait de la police.

Néanmoins...

Les dealers ne posent pas de danger direct pour la population - ils ne se rendent pas responsables d'agressions. Dans l'expérience de SURVAP et d'autres associations du quartier, il est également possible de dialoguer avec les dealers afin de trouver des solutions pratiques à une cohabitation parfois difficile, mais qui ne cessera pas de sitôt. L'association a par exemple appuyé un dialogue avec les dealers qui a mené à un accord informel que ceux-ci ne vendront pas de drogue dans ou à proximité des préaux d'école. SURVAP se propose de continuer à faciliter un tel dialogue pour répondre aux craintes légitimes des habitants.

Liens utiles

Monologue pour un dealer de ma rue (Julie Gilbert)

Le Matin du 29 juin 2014 : Stop à la prohibition
Tribune de Genève du 21 juin 2014 : Cannabis : le marché taxé et régulé bientôt testé ?
Le Courrier du 3 février 2014 : Libéralisation du cannabis : le débat relancé au niveau fédéral
Commentaire de SURVAP dans la Tribune de Genève du 30 août 2012
Témoignage d'un dealer paru dans le bulletin du Temple des Pâquis, mars 2012

ce thème vous interpelle ?

Si vous avez des idées sur ce sujet et souhaitez vous impliquer, n'hésitez pas à prendre contact avec nous en écrivant simplement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Merci !

  • MAJ le 19 septembre 2018