SURVAP

l'association des habitants des Pâquis

SURVAP s'engage pour limiter le trafic de transit, faire pression pour que l'Etat respecte ses obligations en matières de nuisances sonores dues au trafic, et assurer la sécurité des enfants sur les voies publiques. L'association maintient également un dialogue avec la régie des transports publics afin d'assurer une desserte optimale du quartier. 

Trafic de transit

Les Pâquis souffrent du trafic de transit occasionné par des automobilistes cherchant à éviter les axes engorgés de la rue de Lausanne ou des quais. Ce trafic génère d'importantes nuisances sonores au niveau de la rue des Pâquis, et crée des risques pour les piétons sur l'ensemble des axes, d'autant que les limites de vitesse ne sont souvent pas respectées. SURVAP soutient la piétonnisation de certains axes et l'installation de gênes pour la circulation (seuils de ralentissement, potelets). L'association fait également pression sur la Ville (qui est à Genève propriétaire des rues) et l'Etat (qui doit avaliser les mesures proposées) afin que des mesures d'assainissement soient prises pour respecter les normes fédérales en matière de bruit.

Voir la page "trafic de transit" pour plus d'informations sur les mesures pour contrer les nuisances sonores dues au trafic
Voir également la page "cœur piétonnier" pour l'avancement de nos propositions de piétonnisation.

Sécurité des enfants

La sécurité des écoliers fréquentant les deux écoles du centre des Pâquis sont au coeur des préoccupations de SURVAP. Parmi les solutions avancées figurent l'inclusion du périmètre des écoles dans le coeur piétonnier. Ainsi, en mars 2013, la ville a décidé de fermer les tronçons des rues du Môle et de la Navigation de part et d'autre du préau.

Transports publics

L'accès aux transports publics reste un problème pour les habitants du quartier les plus éloignés de la gare et de la rue de Lausanne. De plus, les bus rencontrent des difficultés à se frayer un chemin dans notre quartier souvent engorgé. Parmi les propositions pour remédier à cette situation figurent l'aménagement d'une voie réservée au bus sur le tronçon des quais s'étendant du Palais Wilson à l'hôtel Président, ou un changement de tracé de la ligne 25 pour rejoindre la rive gauche depuis la Place des Alpes (plutôt que de transiter par la gare Cornavin, déjà bien desservie et engorgée).

Liens utiles

Réponse des TPG à SURVAP du 8 juillet 2014
Lettre de SURVAP aux TPG du 27 juin 2014 à propos des déviations durant les Fêtes de Genève
Initiative "Pour des transports publics plus rapides" - récolte de signatures jusqu'en octobre 2013
Lettre de BVP aux TPG du 22 août 2011

ce thème vous interpelle ?

Si vous avez des idées sur ce sujet et souhaitez vous impliquer, n'hésitez pas à prendre contact avec nous en écrivant simplement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Merci !

  • MAJ le 11 décembre 2018