SURVAP

l'association des habitants des Pâquis

Rue de Zurich 6

Des locataires en prise directe avec la spéculation depuis 8 ans !

2003 L’immeuble est vendu pour « une bouchée de pain » soit environ 1'700'000 CHF.
Certains locataires sont extrêmement déçus de ne pas avoir été informés de cette vente. Ils auraient souhaité, avec l'aide de la CODHA, se mettre en coopérative, et sortir cet immeuble du marché immobilier pour éviter toute spéculation.

1er avril 2004 L’association A.ZUR se constitue. Elle représente une majorité des habitants de l’immeuble, pour défendre leurs intérêts suite à la vente de l’immeuble et aux craintes qui en découlent : rénovations trop lourdes, fortes augmentations de loyers, expulsions éventuelles, etc.

Début 2005 Evacuation des greniers pour en faire un ou deux appartements de luxe afin de rentabiliser les travaux annoncés et « contribuer à diminuer la pénurie d’appartements à Genève » ! Des propositions sont faites à plusieurs locataires pour qu'ils quittent leur appartement contre remise d'une somme d'argent. Une "chasse" aux "locataires non officiels" est également entreprise pour récupérer un maximum d'appartements, les rénover et les louer à des loyers beaucoup plus élevés, jusqu’à 5 x supérieurs.
Le premier locataire à partir, moyennant la somme de 15’000.- CHF, est un locataire occupant un appartement de 4 pièces. L’appartement est ensuite transformé et rénové (sans autorisation) et loué au prix de 2'800.- CHF par mois, soit cinq fois plus cher.

Mai 2005 Les greniers sont vidés.
L’immeuble est revendu pour la somme de 2'150’000 CHF.

2006 - 2007 Des travaux de démolition ont lieu dès l’autorisation de construire dans les combles.

Septembre 2006 Vente des 15 appartements à une société simple de droit suisse composée de différentes entités, représentant les mêmes personnes.
Une requête est déposée auprès du DCTI pour autoriser la vente par étage des 15 appartements de l’immeuble.
Le prix de vente global de ces 15 appartements est fixé à 1'300'000 CHF.
Le DCTI accepte la transaction mais avec une clause restrictive : toute opération visant à un partage - attribution entre les acquéreurs des 15 appartements en cause - est assimilable à une opération de vente et devra faire l’objet d’une requête en autorisation auprès du DCTI. Suite à cette dernière opération de vente, les locataires subissent, à nouveau, différentes pressions qui n’ont rien de rassurant : nouvelles offres de 15'000.- CHF faite à un autre locataire, deux autres locataires sont approchés chacun par « le propriétaire de leur appartement » qui leur signifie qu’il veut y habiter.

Octobre 2007 Lettre recommandée de la régie informant de l’imminence de travaux importants dans l’immeuble qui auront pour incidence une hausse de l’état locatif actuel de l’immeuble, signifiant une multiplication par 2 des loyers.

Décembre 2007 montage des échafaudages.

27 mars 2009 Demande d'aménagement d'une crêperie et d'une galerie d'art au rez-de-chaussée. Un recours est déposé.

Décembre 2010, soit 3 ans plus tard démontage des échafaudages
Les travaux engagés : installation d’un ascenseur, rénovation de la toiture, réfection des façades, mise en conformité des parties techniques communes soit le chauffage et les sanitaires, uniquement dans les appartements rénovés. Disponible commercial au rez-de-chaussée avec extension sur cour, actuellement crêperie des Pâquis avec terrasse sur cour.
Les travaux de rénovation hoquètent : chantiers spécialement sales, plusieurs inondations, explosion de la chaudière, obscurcissement de la cage d’escalier exposée au froid l’hiver, non respect des calendriers (lorsque il y a un calendrier) ; les entreprises travaillent souvent la nuit et les samedis et dimanches ; des travaux sont entrepris sans autorisation ; les entreprises et les architectes se succèdent ; harcèlements, accusations de sabotage, intimidation envers les locataires qui ont été mis à l’épreuve, mais ont résisté.

29 juillet 2011 Un dossier est déposé pour la création d'une crêperie avec terrasse sur cour. Les habitants déposent un recours. La requête est refusée.

Août 2011 Sur les 15 appartements, 1 a été vendu malgré l’interdiction d’aliénation. Une demande d’autorisation de vente des 14 autres appartements a été déboutée grâce à l’intervention de l’ASLOCA, (Arrêt du Tribunal Fédéral confirmant l’annulation d’une vente d’appartements autorisée par le DCTI (TdG 30-31 juillet 2011).
8 locataires sur 15 restent encore en possession de leur bail. L’association des locataires est dissoute. Les propriétaires essaient encore de vendre les appartements restant par des moyens détournés.
1 locataire a réussi à conserver son bail en allant au Tribunal Administratif. 1 autre a gagné au Tribunal Fédéral. Les autres mis en cause n’ont pas pu être inquiétés jusqu’à présent.
Il a été offert la somme de 100'000.- CHF à un locataire pour qu’il quitte son appartement.

Deux petits commerçants ont été expulsés.
Le loft immense et luxueux avec terrasse sur le toit, construit au niveau des greniers est prévu initialement pour abriter 2 grands appartements : une seule personne l’occupe, de temps en temps.

Novembre 2012 Une infraction est notifiée pour ce qui concerne la crêperie - des travaux ont été débutés dans la cour sans autorisation.

Avril 2013 La crêperie dépose une demande de mise en conformité. Des locataires signalent des travaux menés sans autorisation dans la cour et aux 2e et 3e étages de l'immeuble. SURVAP écrit à deux reprises au DU, en avril et juin 2013, afin d'appuyer les démarches des locataires.

Juin 2013 La mise en conformité de la crêperie est acceptée. La construction préserve un arbre dans la cour.

Août 2013 Réfection et transformation intérieure de deux appartements au 2e étage.

 

La vente d’un immeuble à la découpe est le plus sûr et le plus rapide moyen pour changer la population d’un immeuble mais aussi la population d’un quartier, au profit des nantis.

Seule une résistance farouche a permis à des locataires de s’y opposer et rester en utilisant les dispositions légales.

 

SURVAP Association d'habitants des Pâquis, Genève, le 2 juillet 2014

Documentation

Autorisations de construire sur SAD Consult

Extraits pertinents de la Feuille d'Avis Officielle (à jour au 3 avril 2013)

compléments d'informations pour les membres SURVAP enregistrés

made with love from Joomla.it
  • MAJ le 11 décembre 2018